Giacomo, jeune garçon italien, travaille comme apprenti luthier dans un grand atelier à Crémone en 1620.

Une nuit, il a une vision. Il rêve d’un gigantesque instrument, comme les violons qu’il fabrique mais en 10 fois plus grand! Il entend dans son sommeil les rondeurs d’un son ronflant et caressant… comme du velours pour les oreilles ! Il va se lancer à la poursuite de son rêve…

Avec ce conte «contrebassistique», Charlène emmène les auditeurs au pays des luthiers du XVIIème siècle… On découvre la fabrication des instruments à cordes, à travers l’aventure de Giacomo.

Le récit est nourri par des œuvres pour contrebasse de 1700 à nos jours : concertos, sonates, blues, pièces contemporaines, musique du monde et compositions pour voix et contrebasse… choisies pour leur résonnance avec les situations et les mots, ou bien pour leurs qualités narratives.

Haendel, Léandre, Bottesinni, Koussévitzky… et compositions originales… autant d’inspirations variées qui permettent au jeune public d’apprécier cet immense instrument !

 

Dossier complet: ICI